Logo Fairtrade

Le commerce équitable Fairtrade : Pour un avenir durable des petits producteurs

Le label Fairtrade est un système de certification qui vise à promouvoir le commerce équitable entre les pays du Sud et les pays consommateurs.

Il est fondé sur le dialogue, la transparence et le respect. Fairtrade assure aux coopératives de petits producteurs l'assurance d'un prix minimum garanti et stable pour leurs produits. C'est aussi la garantit de relations commerciales durables.

Dans cet article, nous explorerons en détail le fonctionnement du label Fairtrade.

Quel est le fonctionnement de Fairtrade ?

Quels sont les critères d'attribution du label du commerce équitable ?

Quelles sont ses normes sociales et environnementales ?

Quel est son impact sur le développement économique et social ?

Découvrez comment ce label contribue à améliorer la vie des producteurs tout en offrant des produits de qualité aux consommateurs.

Qu'est-ce que le Label Fairtrade ?

Qu'est-ce que le Label Fairtrade ?

Le système Fairtrade : un aperçu du fonctionnement

Le système Fairtrade repose sur un fonctionnement rigoureux et transparent. Il vise à promouvoir le commerce équitable entre les pays producteurs et les pays consommateurs. Au cœur de ce système, l'ONG Fairtrade International joue un rôle central.

L'ONG élabore et en coordonne les normes du commerce équitable au niveau international. Pour cela, elle s'appuie sur trois réseaux de producteurs régionaux. Ils représentent respectivement l'Afrique, l'Asie et le Moyen-Orient, ainsi que l'Amérique latine et les Caraïbes.

Pour obtenir la certification, les acteurs de la chaîne de production doivent se conformer à un cahier des charges strict. Les entreprises intéressées doivent se soumettre à un audit initial afin de vérifier leur engagement envers le commerce équitable.

De leur côté, les producteurs doivent se rassembler en organisation de producteurs. Puis, déclarer leur intention de participer au système Fairtrade auprès de l'organisme de certification indépendant FLOCERT.

Les critères d'attribution du label Fairtrade

Les critères d'attribution du label Fairtrade sont au cœur du système de certification. Ils et garantissent des pratiques commerciales équitables et durables. Pour qu'un produit obtienne la certification, tous les acteurs de la chaîne de production doivent se conformer à un ensemble de normes rigoureuses.

Les entreprises souhaitant obtenir la certification doivent d'abord passer par un audit initial. Cela permet de démontrer leur engagement envers le commerce équitable. Elles doivent s'assurer que les matières premières utilisées sont issues du commerce équitable labellisés Fairtrade.

De plus, elles doivent s'engager à respecter des bonnes conditions de travail. S'engager à ne pas recourir au travail des enfants ni au travail forcé, et à promouvoir l'égalité salariale entre hommes et femmes.

Du côté des producteurs, ces derniers doivent se réunir en organisation de producteurs et se déclarer auprès de l'organisme de certification FLOCERT. Ils doivent aussi respecter des normes environnementales.

Notamment, en interdisant les pesticides dangereux et semences génétiquement modifiées.

Les normes sociales et environnementales de Fairtrade

Exigences environnementales de Fairtrade :

Les exigences environnementales de Fairtrade jouent un rôle essentiel dans la promotion d'une agriculture durable et respectueuse de l'environnement. La certification met l'accent sur la préservation de la biodiversité. Il met en lumière la protection des ressources naturelles et la lutte contre le changement climatique.

Pour atteindre ces objectifs, Fairtrade encourage activement les pratiques agricoles biologiques. Fairtrade offre des recettes supplémentaires aux producteurs qui optent pour des cultures biologiques certifiées.

Ces pratiques excluent l'utilisation de pesticides dangereux et de semences génétiquement modifiées. Cela permet de préserver la santé des agriculteurs, des consommateurs et de l'écosystème environnant.

Les producteurs labellisés Fairtrade s'engagent à protéger les ressources naturelles telles que l'eau et les sols. Ils sont tenus de mettre en œuvre des méthodes de gestion pérenne des terres. Mais aussi, de lutter contre l'érosion et de promouvoir une utilisation responsable de l'eau.

Exigences sociales de Fairtrade :

Les critères sociaux de Fairtrade sont conçues pour garantir des conditions de travail décentes et équitables. Que ce soit pour les producteurs et travailleurs agricoles. Et ce, tout au long de la chaîne de production.

Fairtrade promeut une approche humaine du commerce. Il met l'accent sur le respect des droits sociaux fondamentaux et l'égalité des chances.

Tout d'abord, Fairtrade encourage l'organisation des producteurs en coopératives démocratiques. Ici, chaque membre a le droit de participer aux processus décisionnels. Cette approche assure une représentation équitable des intérêts des producteurs. Tout en favorisant des relations commerciales équilibrées.

En ce qui concerne les travailleurs, Fairtrade garantit la liberté de former des organisations syndicales et l'interdiction du travail forcé.

Les travailleurs salariés bénéficient de conditions de travail réglementées conformes aux normes du "Standard Fairtrade". Des normes qui protègent leur santé et leur sécurité sur le lieu de travail.

De plus, Fairtrade s'engage à promouvoir l'égalité des chances et l'égalité des salaires entre hommes et femmes. Les travailleurs saisonniers et itinérants doivent également être traités de manière équitable.

Un aspect crucial des exigences sociales de Fairtrade est l'interdiction du travail des enfants. Fairtrade se conforme aux conventions de L'OIT (l'Organisation internationale du Travail).

Interdiction du travail des enfants de moins de 15 ans. Une veille est éffectué pour les enfants aidant leurs parents sur les exploitations agricoles. Que cela soit fait sans compromettre leur santé, leur développement et leur éducation.

Les avantages économique pour les producteurs

Le label représente une opportunité précieuse pour les petits producteurs et les travailleurs. Offrant une stabilité financière face aux fluctuations souvent imprévisibles du marché.

Grâce à un prix minimum garanti pour leurs produits, ils sont assurés de recevoir une rémunération équitable. Ce qui leur permet de subvenir à leurs besoins essentiels et à ceux de leur famille.

En plus du prix minimum, les producteurs labellisés bénéficient d'une prime supplémentaire appelée "Prime Fairtrade." Cette prime est versée en sus du prix de vente et représente une véritable bouffée d'air frais pour les communautés agricoles.

Les projets financés par la prime Fairtrade peuvent inclure l'accès aux soins de santé, l'éducation pour les enfants etc. Des critères économiques bienvenus.

Conclusion :

Fairtrade représente bien plus qu'un simple logo sur un emballage. Il incarne une approche éthique du commerce international. Fairtrade c'est des pratiques agricoles et commerciales pérenne. Il contribue à la protection de l'environnement.

Mais aussi au développement économique et social des communautés agricoles dans les pays du Sud. Pour les consommateurs soucieux de l'éthique, choisir des produits labellisés Fairtrade signifie faire un geste concret pour un commerce plus juste et responsable.

En soutenant le label Fairtrade, nous pouvons tous jouer un rôle dans la construction d'un monde plus équitable et durable.

Retour au blog
1 de 4